Numismatica Genevensis SA

Auction 12

This auction offers live bidding  |  Sign up now
Numismatica Genevensis SA, Auction 12

Ancient and World Coins

Part 1: Mo, 18.11.2019, from 03:00 PM CET
Part 2: Tu, 19.11.2019, from 10:00 AM CET
Pre bids are accepted until:
Part 1: Mo, 18.11.2019, until 10:00 AM CET
Part 2: Mo, 18.11.2019, until 10:00 AM CET

Description

Marie Tudor, Reine d'Angleterre 1553-1558. Médaille en or, par Jacopo Nizzola da Trezzo. MARIA I REG ANGL FRANC ET HIB FIDEI DEFENSATRIX Buste à gauche, portant une robe brodée avec un pendentif et un voile, signature du graveur IAC TREZ au-dessous / CECIS VISVS TIMIDIS QVIES La Paix couronnée, assise de trois-quarts à droite, tenant de sa main droite une palme et un rameau d’olivier, et de sa main gauche une torche avec laquelle elle enflamme des armes empilées à ses pieds ; à gauche, un groupe de suppliants assaillis par la tempête, et à droite, au fond, une rotonde et quelques figures. Numéro d'inventaire R2463 dans le champ. 67,7mm. 151,80g. Attwood 80a; Scher 54; MI I, 72, 20; Armand I, 241, 3; Van Loon I, 10; Bargello cf. 725 (argent 67,5mm); Middeldorf & Stiebral pl. 72 (silver, 68mm). Catalogue de l'exposition "Renaissance Faces, The National Gallery, Londres (15 octobre 2008-18 janvier 2009) p. 284, 98.
Unique exemplaire en mains privées. L'autre exemplaire connu en or se trouve au British Museum. Splendide médaille originale.
Exemplaire provenant des collections Baronne Batsheva de Rothschild, vente Christie's (14 décembre 2000), 36 (probablement hérité du Baron Alphonse de Rothschild, 1827-1905), John R. Gaines, vente Morton & Eden (21 avril 2005), 11 et Stack, vente Morton & Eden (9 décembre 2009), 136.
Cette magnifique médaille en or à l’effigie de Marie Tudor fut commandée par son époux Philippe – le futur roi d’Espagne Philippe II - au médailleur Jacopo Nizzola Da Trezzo en 1554, l’année de leur mariage. Marie était montée sur le trône d’Angleterre l’année précédente, faisant d’elle la première véritable reine de ce pays (Jane Grey, à qui Mary succéda, ne régna que quelques jours). Les médailles d’or de cette époque et de cette dimension sont fort rares. Dans le cas présent, on n’en connaît que deux exemplaires en or (sans compter quelques frappes en argent), le second se trouvant au British Museum. Cette médaille est considérée comme l'oeuvre la plus accomplie de Jacopo Nizzola da Trezzo. Au vu de son importance et de la rareté de ses frappes en or, on pense que ces dernières auraient été prévues pour Marie, pour Philippe ou pour le père de celui-ci, Charles Quint. De fait, Antoine Perrenot de Granvelle, conseiller d’Etat de Charles, puis de Philippe, n’a eu droit, malgré son rang, qu’à un exemplaire en argent. On observe quelques similitudes entre le dessin de la médaille et le portrait de la reine peint à la même époque par Antonis Mor : ainsi, le pendentif porté par Mary figure aussi bien sur la médaille que sur le tableau. Les séances de pose de la reine ont pu être les mêmes pour les deux artistes, qui se trouvaient à Londres en même temps. One of the most important medal of European Renaissance. This extraordinary gold medal, by the great Italian artist Jacopo Nizzola da Trezzo, was probably intended for the Queen herself.

Question about this lot?

Bidding

Starting price 500'000 CHF
Place a pre bid  (4 days left)
Bid live
Feedback / Support